Le talent des autres

Le talent m’émeut. Les humains sont capables de tant de beauté ! Au-delà de la créativité, de l’imagination et de l’intuition nécessaires pour mettre au monde une idée innovante et merveilleuse, sa réalisation m’époustoufle. Une création née dans la joie ne peut qu’en susciter à son tour… C’est une chaîne sans fin de joies ininterrompues. Le beau fait du bien et le bien permet de créer du beau.

Laissez-moi enjoliver votre vie de créations d’artistes, artisans et entrepreneurs québécois qui me mettre le coeur en fête. C’est en toute humilité et sans que personne ne me l’ait demandé ni que je reçoive quoi que ce soit en retour (personne ne commandite les articles de ce blogue) que j’ai choisi de vous présenter mes coups de coeur. Juste pour le plaisir. Juste parce que leurs réalisations me plaisent, me touchent, me font sourire, fonctionnent. Juste parce que je les aime.

Bonne découverte ! 🙂

Yoga Jeans : Les meilleurs jeans que j’ai eu de toute ma vie ! Ils sont magistralement confortables (même pour faire du yoga 😉 ) et d’une qualité irréprochable. Et puis, il y en a de toutes les couleurs ! Mon coup de coeur va à la coupe Rachel.

Ouate de Phoque : Des chandails et des t-shirt uniques et ludiques, qui allient confort, esthétique et jeux de mots… Qui dit mieux ? Personnellement, je suis incapable de faire un choix parmi leurs nombreux joyeux modèles.

MonoKhrome Prints : Des imprimés simples et pleins de sens, de la douceur, de jolis messages et un confort sans compromis, voilà ce que propose MonoKhrome Prints. J’ai fondu pour le coton ouaté Fille d’automne, que j’ai eu le bonheur de recevoir en cadeau.

Shop-moi ça : Pour découvrir encore plus d’artisans et de petites entreprises de chez nous, il y a Shop-moi ça. Leurs boîtes sont parfaites pour tous les types de cadeaux, mais j’ai un faible pour les boîtes cadeaux pour nouvelles mamans et pour celle pour les amateurs de café.

Le Cubicule : Des bijoux magiques et délicats, des pièces uniques… On en veut toujours plus. J’achèterais TOUT chez le Cubicule… ou à l’Espace Cubicule, une boutique regroupant des articles produits par des artisans qui ont charmé la propriétaire et qui s’ajoute à la bijouterie d’origine.

La Méchante Sorcière : J’aimerais beaucoup être l’amie de la Méchante Sorcière, une artisane coloré qui propose toute une collection de bijoux, surtout des boucles d’oreille, totalement ludiques, que l’on peut acheter en mix & match pour encore plus d’originalité.

Marée Chandelles : Ma bougie préférée est une Marée Chandelles. Il s’agit de la bougie « Sapin ». Je dois en avoir au moins 6 réparties dans la maison et au travail. Son odeur est parfaite. Mais peut-être préférerez-vous la bougie « Pois de senteur », ou encore « Cèdre & Baies de genévrier », ou bien… Croyez-moi, il y en a pour tous les goûts.

Les Savons Milca : Des savons tout doux, naturels, aux odeurs sublimes et enveloppantes sans être agressantes, c’est ça, Les Savons Milca. J’ai adoré le savon saisonnier d’hiver au sapin baumier, qui sent l’air frais et Noël, et le savon Lavande & Romarin, qui est, selon moi, un incontournable.

Omy Laboratoires : Omy Omy… Jamais des produits ont eu un tel effet bénéfique sur mon épiderme. Omy Laboratoires propose des produits pour le visage et pour le corps d’une grande qualité, dont certains sont personnalisés pour répondre aux besoins uniques et particuliers de chacun. L’entreprise, basée dans la ville de Québec, « est née de la passion d’une graduée en chimie cosméceutique et d’une cosméticienne, pour la création de produits sur mesure », comme les fondatrices le mentionne dans l’à propos de leur site web.

BKIND : L’entreprise propose des produits naturels et sans cruauté, efficaces pour prendre soin de soi. Leurs vernis à ongles véganes à base de plantes et non toxiques sont juste incroyables. (Oui, j’en possède en plusieurs couleurs !)

Bateau bateau : Pour des mouchoirs lavables et, si vous l’osez, du papier hygiénique lavable, c’est à Bateau bateau qu’il faut penser. Les sceptiques seront confondus.

Chaque Jour Compte : Je vous préviens, on devient vite accro ! Chaque Jour Compte propose des agendas créatifs entièrement personnalisables et une collection phénoménale d’étampes en français, une denrée plutôt rare dans le monde du scrapbooking et de l’art créatif.

Parceline Céramique : La collection Mouchetée !!! Je me suis procuré la grande tasse de cette collection et j’en ai malheureusement cassé l’anse. La tristesse que j’ai ressentie ! Inutile de vous dire qu’une nouvelle commande est en préparation… Utiliser les pièces uniques et magnifiques de Parceline est un bonheur qui se doit d’être quotidien.

Poterie Tour à Tour : J’ai découvert cette artisane par hasard et j’ai été conquise. Toutes ses pièces sont à la fois classiques, pleines de charme et bien pratiques. Je dirais que le beurrier breton est un incontournable… mais la grande tasse, oh la la ! (Oserais-je dire que j’ai une fixation sur les jolies tasses ?)

Laduvet Nordique : Une couette en duvet hypoallergénique canadien de qualité suprême et une housse de couette en coton ultradouce fabriquées ici, chez nous ? Oui, s’il vous plaît ! Surtout que toutes les couettes (qui peuvent être utilisées telles quelles ou avec des housses sur mesure pour les contenir) sont surdimensionnées, tout comme les housses proposées, qui contiennent d’ailleurs des ganses pour que la couette demeure toujours bien en place. J’ai la couette 4 saisons et la housse 100% lin prélavé et je suis aux anges !

Léolia : Léolia, c’est la douceur incarnée. Tout ce qu’elle fait est incomparable. Aquarelliste de talent, elle propose des oeuvres uniques, des dames aux fleurs sublimes et des papiers-peints autoadhésifs et repositionnables représentant ses créations. Une fois que vous l’aurez découverte, vous voudrez l’afficher partout chez vous.

Le Nid Atelier : Si vous n’avez pas encore découvert les animaux sauvages de la faune locale et internationale représentés au fusain par la talentueuse artiste Marie-Michèle Desmarais, il est grand temps d’aller faire un tour sur son site web. Vous serez éblouis par le réalisme sans pareil de ses illustrations. En ce qui me concerne, une reproduction de sa très zen girafe a trouvé un foyer accueillant dans mon atelier, où elle me tient compagnie lorsque je m’amuse à créer.

La Boîte à Planter : Toute nouvelle de cette année, cette petite entreprise m’a charmée dès sa création. La Boîte à planter propose des ensembles prêts-à-jardiner pour les jardiniers novices ou d’expérience qui désirent se simplifier la vie. C’est grâce à ces boîtes pleines de tout ce qu’il faut, y compris des conseils, que j’aurai cette année mon tout premier jardin.

Merci à tous ces artistes, artisans et petites entreprises d’avoir semé du bonheur dans ma vie ! ❤

Parce que le bonheur crée la productivité (et le succès) !

Ah ! Quelle belle découverte que cette conférence TED ! Elle illustre à merveille l’une des plus belles leçons que m’ont enseignées mes premières années du secondaire (lycée).

Ma première année au secondaire n’a pas été très agréable. À l’absence d’amis véritables s’ajoutaient cette année-là un mal-être généralisé et de l’anxiété de performance, alors que j’avais pourtant d’excellents résultats scolaires et le soutien d’une famille formidable. À la fin de cette année cauchemardesque, j’ai pris la décision de changer de programme d’étude et de passer du programme Enrichi (qui regroupait les élèves les plus performants et avait pour objectif d’aborder des thèmes et des apprentissages qui dépassaient ce qui était prévu dans le programme régulier) au programme Arts-Études (qui regroupait surtout des filles passionnées d’art, peu importe leur talent). Cette initiative a bien entendu été salutaire : je me suis fait de nouvelles amies, qui m’ont gaiement intégrée à leur groupe, sans me juger, et qui m’ont subtilement fait comprendre que le plaisir de créer et de faire autre chose qu’étudier est nécessaire à qui désire conserver un certain équilibre mental. Devinez-vous ce qui en a résulté cette année-là ? Mes résultats scolaires ont littéralement EXPLOSÉS. Jamais je n’avais été aussi performante… Et la raison en était que j’étais tout simplement heureuse.

Voilà ce que confirme le psychologue Shawn Achor dans cette étonnante et amusante conférence TED. Prenez-le temps de la visionner ou d’en lire la transcription (disponible ici). Je suis persuadée que vous désirerez en appliquer les principes dans votre vie. Bonne écoute !

Appeler le printemps

Se vêtir de jaune et de blanc, jouer à la marguerite, pour appeler le printemps. Sourire aux mésanges et saluer les corneilles. S’envelopper de vent, se parer de soleil. Compter les gouttes qui pleuvent de la neige fondue et chuchoter aux érables de s’éveiller doucement à la sève qui les emplit. Se délecter de leur sucrerie… Humer l’air qui embaume la nature qui renaît. Caresser les chatons de saule et s’émerveiller à nouveau de leur étonnante douceur. Appeler le printemps, encore et encore, pour danser avec lui.

Petite liste (en construction) des plus jolis mots

Il y a huit ans (déjà !), j’ai écrit sur ce blogue un court article portant sur mon amour des mots et proposant, pêle-mêle, une liste absolument incomplète des mots qui m’émerveillent, m’émeuvent, bref, qui me plaisent le plus. Pourquoi ne pas la poursuivre ?

Je sollicite donc votre collaboration et votre participation pour élaborer la liste des plus jolis mots de la langue française ! Osez m’écrire en commentaires vos coups de coeur et je les ajouterai avec joie à la liste. Vous pouvez également publier votre propre liste sur votre blogue ou sur les réseaux sociaux en taguant D’un bonheur à l’autre. J’ai très hâte de vous lire !

Liste des plus jolis mots de la langue française :

  • vermeille
  • caquelon
  • bécoter
  • rémoulade
  • surprise
  • abhorrer
  • fioriture
  • balbutier
  • indubitablement
  • mélancolie
  • écarquiller
  • certes
  • emberlificoter
  • nonobstant
  • hurluberlu
  • fallacieux
  • époustouflant
  • cadence
  • obsolète
  • inextinguible
  • paradoxe
  • rocambolesque
  • topinambour
  • pirouette
  • imbroglio
  • tergiverser
  • occurrence
  • florilège
  • éphémère

Le balancier

Je l’avais perdu quelque part, assurément, celui-là ! Je l’avais peut-être échappé en essayant de sauver quelqu’un sur un autre fil… ce ne serait pas surprenant : c’est tout moi. À essayer de sauver tout le monde, on finit par se perdre soi-même.

Je suis une funambule qui avait oublié qu’elle était sur un fil. Un pas devant l’autre, allez hop ! Pas le temps de réfléchir, il faut avancer. En jonglant, de préférence ! Cours, travail, repas, sport, lifts, horaires des enfants, horaire du mari, faire plaisir ici, ne pas déplaire là… C’est probablement là que le balancier a été jeté aux orties, et avec lui mon équilibre. Le temps de comprendre, je chancelais dangereusement.

J’ai saisi une main providentielle, repris mon souffle, recentré mon regard sur l’horizon, ralenti le pas et rattrapé mon balancier. J’ai cessé de jongler.

Les choses arrivent, surgissent, surviennent, passent. Les relations se nouent, se dénouent, évoluent. Le corps grandit, se recroqueville, craque, s’embellit, vieillit. L’âme, soi, ce qu’on est profondément à l’intérieur, dans notre jardin parfois trop secret, ça, ça ne change pas.

Mon balancier est fait de fleurs, d’aquarelle, d’adverbes, de virelangues, d’amis, d’enseignement, de découvertes, de couleurs, d’apprentissages, de livres, de chocolat, d’écriture et d’histoire. Il est fait de fraises et d’émerveillement. C’est bon de le retrouver… et avec elle mon équilibre et ma magie.

Avez-vous toujours le vôtre ?

Aime. Pardonne.

Comme le dit l’incomparable, sage et pétillante Poppy dans L’Infini des possibles de Lori Nelson Spielman: « C’est le cercle de l’amour, ma chère fille. » (p. 267)
« La vie semble infiniment plus douce quand on choisit de voir les meilleurs côtés des autres, pas les pires. » (p. 220)

Les (vrais) amis

Ils écoutent, ils se soucient, ils s’imposent, parfois (pour notre bien). Ils nous confrontent, ils rigolent, ils se moquent gentiment. Ils festoient, ils s’émerveillent et se réjouissent pour nous. Ils nous devinent souvent et certains nous connaissent mieux que nous-mêmes. Ils pleurent avec nous, ils nous prennent dans leurs bras, ils nous relèvent. Ils nous soutiennent et nous maintiennent en vie, quand plus rien ne va. Ils s’éloignent parfois, mais ils ne disparaissent jamais tout à fait. Le lien est là : invisible, mais bien présent.

Il y en a de toutes les sortes, des amis. Des amis d’école, des collègues, des voisins, des âmes soeurs. Des amis de magasinage, des amis du club de lecture, des correspondants, des amis d’amis… Certains entrent dans notre vie par surprise, tout en fanfare, surgissant du néant pour sauter dans notre solitude, apparaissant sur le perron le jour du déménagement, s’immisçant dans une conversation au moment exact où on avait envie de se dissoudre de douleur. D’autres s’y installent tout doucement, nous apprivoisent et se laissent apprivoiser, le lien se tissant tout doucement, les fils de nos vie s’entremêlant presque à notre insu.

Mes amitiés m’ont façonnée. Elles m’ont enseigné la compassion, la joie d’un bonheur partagé et l’humilité. Elles m’ont lentement encouragé à m’afficher telle que je suis, dans toute ma vulnérabilité, à sortir de ma coquille et à oser plus. Elles m’ont appris, en m’aimant, à m’aimer.

Fière

De lui, d’eux, de nous.

Fin d’une enfance, d’une étape, d’une année scolaire, d’un confinement, de son secondaire.

La fin… Le début. Accomplissement.

Quand les mortiers volent, les émotions pleuvent.

Choisir où poser les yeux… et ses pensées

On a toujours le choix. On ne se le donne pas toujours.

Je ne parle pas du choix de ce qu’on vit. On ne maîtrise pas (toujours) les événements. Je parle du choix du comment. Moi, j’appelle ça choisir où poser les yeux. Qu’ai-je envie de voir ? Sur quoi choisis-je de poser mon attention ?

C’est là que se cache la résilience. C’est là que ce cache le pouvoir véritable.

Aujourd’hui, j’ai choisi de poser les yeux sur une brassée de fleurs de lilas, mes pensées sur le geste sous-jacent, cadeau de ma mère, et j’ai laissé leur parfum apaiser mon coeur.

C’est si beau et si doux, autour de moi.

Trois joies

Un latte glacé maison qui goûte l’été : Beaucoup de glaçons, 2 doses d’espresso, lait froid pour compléter le verre.

Des croquants de chocolat à la noix de coco trooooop divins pour la déesse du chocolat qui se cache dans toutes les filles : ¼ tasse d’huile de coco fondue et assez chaude pour faire fondre 12 oz de chocolat noir et un peu de sucre, 1 tasse de céréales de riz soufflé, ½ tasse de noix de coco râpé non sucrée.

La douce odeur de soleil d’un bouquet de pivoines pour accompagner mon après-midi de travail.

%d blogueurs aiment cette page :